À la rencontre de Yassir El Ismaili, P-DG de Tayara.tn

Al HuffPost Maghreb 06/04/2018

Un des sites les plus visités pour la mise en relation entre acheteurs et vendeurs, Tayara.tn cache une équipe jeune et dynamique, dirigée par son P-DG franco-marocain,Yassir El Ismaili.

Débarqué en Tunisie il y a un an et demi, il est le fondateur de Taxiii, startup marocaine de réservation de taxis, qui a plus tard fusionnée avec Careem, startup dubaïote leader au Moyen-Orient.

Arrivé en Tunisie en novembre 2016 au poste de P-DG de Schibsted Tunisia, société éditrice du site Tayara, il revient pour le HuffPost Tunisie sur la genèse du site -“comme souvent les bonnes idées se sont pas des idées incroyablement innovantes”-, mais également son développement et ses projets d’avenir: “Il y a un projet qui me tient particulièrement à coeur -même s’il n’est pas encore décidé- c’est un projet sur l’emploi”.

La position, l’expérience et le savoir-faire acquis par Tayara doivent selon Yassir El Ismaili profiter à l’emploi: “C’est même une responsabilité”. (L’article continue après la vidéo)

Tayara en quelques chiffres: 

  • 1/3 des tunisiens connectés visitent le site tous les mois

  • Plus de temps passé sur Tayara qu’à lire des livres (plus de 11 minutes)

  • 60 milliard de TND de valeur marchande

  • 100.000 vendeurs, dont 3.000 professionnels et semi-professionnels

Un vent de changement en Tunisie

Pour Yassir El Ismaili, la Tunisie est en train de vivre une période de changement en matière digital: “Quand on adopte le startup act, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de changement”.

Le développement des startups permettra à la Tunisie de trouver son second souffle: “Je vois de la qualité chez les jeunes entrepreneurs”.

Cependant, il note un petit bémol: “La scène entrepreneuriale, surtout dans le digitale évolue très vite en Tunisie (...) mais les annonceurs eux, bougent moins vite”.

Autre point noir, certaines “barrières”: “Nous, en tant qu’entrepreneurs, tout ce qu’on attend du gouvernement, c’est qu’il ne nous mette pas de barrières” indique Ismail même s’il affirme que la Tunisie est mieux dotée législativement que de nombreux autres pays comme la France ou l’Allemagne.

“J’aimerai que ce pays devienne le Singapour de demain! Quand je vois tout le potentiel qu’il y a (...) l’envie est également là, il suffit juste d’un petit déclic”.